Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les infos : Le retour des boucs à la maison...

Bonjour à vous tous,

J'avance pour que mon projet se concrétise. Voici un petit point sur son évolution :

Comme indiqué dans mon projet de CROWDFUNDING ULULE, 

extrait : "A quoi va servir le financement ? ... IL FAUT : Enlever les souches d'arbres abattus en amont."

DONC, la semaine prochaine j'ai quelqu'un qui doit venir abattre et débiter les arbres qui gênent.
Dimanche dernier j'ai nettoyé une plateforme pour y ranger toutes ces bûches qui vont être coupées la semaine prochaine. Hé il faut s'organiser, surtout pour éviter de trop manipuler. Travaillé quatre heures, dormi trois heures waouh ! quelle rentabilité ! Mais on s'en fou, le principal c'est de savoir qu'on ne peut pas faire de gros travaux toute seule et ceux qu'on fait il faut y aller ptit bout par ptit bout ! Mais ayez confiance en moi, j'y arriverai !

RESTENT 31 JOURS POUR OBTENIR 2000 euros - 20 reçus soit 1980 EUROS

ALLEZ un peu de courage mes amis : on clique ! on aime ! on partage : le partage est gratuit ! On a besoin de vous pour financer cette installation. Tout passe par l'association "le relais des boucs de l'aisne" ! MOI, je ne perçois rien, je n'empoche rien !
Voyez les contreparties et si vous êtes adhérents (don à partir de 30 euros) vous pourrez être décisionnaire.

Les dons démarrent à 5 euros !
cinq euros cela correspond aux yaourts que vous allez jeter ce we car la date est dépassée, peut être y aura t il ces tranches de jambon qui ont une sale tête, et ce pain pas frais, un bout de beurre rance, du fromage trop sec bref... les 5 euros vous allez les jeter, pire dans la poubelle ce qui fera des déchets à traiter, donc un coût... bref... 5 euros ce n'est même pas un paquet de cibiches !

Merci merci à vous tous !
et à bientôt pour des nouvelles infos

http://fr.ulule.com/retour-boucs/
LE RETOUR DES BOUCS à la maison
www.ulule.com
J'ai, en 2008, élevé mes quatre boucs au biberon, pour en faire des boucs de randonnée, que je bâte ! Je devais tous les ans, en sauver de la boucherie afin d'obtenir un petit cheptel constant d'une trentaine...