Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 18 octobre 2011...

Ce matin, comme tous les matins quand je commence ma rando, jai mal au thorax ! Picotement dans le côté gauche du déf, comme s'il se mettait en route pour donner quelques coups de jus !

 

Dur dur, de plus hier sur le forum Heart and Coeur, une femme remontait ses impressions sur sa maladie et disait avoir peur que la mort vienne la prendre ! et elle angoissait ! Je lui ai mis quelques mots de réconfort, mais c'est moi, ce matin, qui pensais à la mort, et avec ces douleurs, je me dis que je peux tomber, là, sur le chemin... seule !

 

En plus, en descendant de mon allée, un groupe de personnes passait, costumé, on imaginait bien que c'était des témoins de Jéhovah ! ils m'ont interpellée gentiment, nous avons échangé nos points de vues,  chacun à garder "sa science", et nous nous sommes séparé avec le sourire.

 

Puis, je me suis dis que c'était peut être un signe, et qu'aujourd'hui serait mon dernier jour !! blablabla... et re blablabla ! qu'elle nouille !

 

J'aurais bien aimé avoir une main tendue, ce matin, pour me rassurer ! me sécuriser !

 

Je viens de m'arrêter sous un noyer, je partage quelques noix avec Pippa, qui, de toutes manières, n'attend pas que je lui donne ces fruits, car elle en raffole et sait les ouvrir !

 

Je ne sais pas si ce sont ces gens ce matin, ou bien cette femme sur le forum, peut être mes douleurs, sûrement ma rage... qui m'ont permis d'aller jusquu'à Belleau !

 

assise près du lavoir, je me reposais tranquillement, quand des voitures se sont stationnées, et des randonneurs en sortirent ! Un peu à l'écart je les observais ! La pluie commençait à tomber ! Je me levais pour repartir, et en passant près d'eux je leur souhaitais bonne route !

 

Pour ma part, j'avais le chemin du retour à faire, et la pluie commençait à battre sur mon pantalon qui dégoulinait déjà, le kway semblait peu utile et la pluie travaisait mes effets ! Quand il me restâ un tiers du chemin, les muscles se raidissaient, je ralentissais pour les ménager, il fallait que je tienne jusqu'à la maison. J'ai bien apprécié mon chapeau, qui, tête baissée, me protégeait bien le visage de cette pluie battante !

 

Quand j'aperçue Buire, j'étais contente et j'avais trouvé que le retour avait été rapide ! Je rentrais à la maison, laissant Pippa dehors, le temps que la boue sur son poil se dépose, avant de la rentrer. Je me déshabillais rapidement et mis des vêtements chauds, je mis le feu sous ma cocotte pour réchauffer le poulet que j'avais mis à cuire, et je vérifiais que Pippa n'avait pas de tiques ! Je mis mon poele en route et j'en appréciai sa douceur !

 

J'étais contente, car je venais de faire 12 km..... !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Casimiro Santos (au Portugal) 15/12/2011 16:24

Je suis fan de ces animaux.Je veux le meilleur pour vous.J'espère que votre coeur peut gérer. J'ai suivi avec inquietude e admiration votre voyage épique por defendre les chèvres. Mes salutations.
Courage!

Marina02 09/01/2012 18:49



merci pour tes encouragements, marina